Les Cabinets de Curiosités : Aïeuls des Musées et Chambre des Merveilles

Amasser, isoler, ordonner, étudier …

Tel est le propos des Cabinets de Curiosités, vénérables ancêtres de nos Musées 

Leur histoire s‘ancre dans un passé d’abord « religieux », trésors sacrés des temples grecs puis des églises. Passant du religieux au laïque, sa fonction sera avant tout la recherche anxieuse de la relation Art/Nature envisagée comme principe suprême d’Unité

“L’Ailleurs” enchâssé dans des vitrines et des tiroirs : la Nature dans ses formes les plus brutes ou extravagantes et l’Art dans ses formes les plus audacieuses

Collections admirables, collectionneurs passionnés, l’Objet devient alors gage de puissance, emblème de souveraineté

Le Merveilleux, essence même du Cabinet de Curiosités depuis le 16°siècle, résonne encore dans les œuvres contemporaines d’artistes attachés à cette thématique de la « sidération du regard »