Les « MYSTÈRES » de Lorenzo LOTTO

Pendant plusieurs siècles la trace de Lorenzo Lotto s’est littéralement évanouie

Oublié au 18° et 19° siècles, on le « retrouva » à la fin du 19°siècle

Ayant établi d’excellentes relations avec l’Ordre des Dominicains, ceux-ci vont l’accompagner tout au fil de sa carrière par de nombreuses commandes d’œuvres religieuses : tableaux de chevalet et grands retables

Il saura parfaitement dans la qualité et la délicatesse qui est la sienne organiser ces surfaces, avec une composition rigoureuse et une lumière maîtrisée. Il sera aussi, un portraitiste admirable, répondant avec subtilité et une palette magnifique, à la demande de ses commanditaires, volontiers intellectuels, et souhaitant placer quelques « jeux de mots, rébus et énigmes » sur la surface peinte